Portrait

Virginie Delbecque, artisane taxi au grand cœur

Le 02/07/2021
par CMA 16
Virginie Delbecque, cheffe d’entreprise Taxi Santé 16, installée sur la commune de Courcôme depuis mai 2019, est conductrice de taxi. Femme altruiste et généreuse, elle voit son métier comme une vocation et ne donnerait sa place à personne !
Partager :

Une reconversion qui a du sens

Après onze années en tant qu’aide éducatrice auprès de jeunes enfants en situation de handicap, Virginie Delbecque souhaitait aller plus loin dans sa relation aux autres.

Très touchée par le milieu du social et de l’enfance, elle souhaitait absolument continuer d’évoluer dans ce secteur mais ne voyant pas de possible évolution dans l’Éducation nationale, elle repense à un intérim d’été, où elle a réalisé des remplacements chez un ambulancier « j’adore rouler, le contact avec les gens c’est ce dont j’ai besoin ».

 C’est ainsi qu’elle se lance en commençant par se former au métier de conducteur de taxi. Son sens du service à la personne est une réelle vocation.

Devenir cheffe d’entreprise, une intuition évidente

Dès le départ, la volonté de s’installer à son compte est présente mais son entourage et l’équipe de la CMA NA - 16 l’invitent dans un premier temps à s’initier pour le compte d’un employeur « j’étais novice, je ne me trouvais pas suffisamment à l’aise pour me lancer tout de suite ».

Pendant deux années, elle est alors salariée dans une entreprise d’ambulance « c’est là où j’ai fait mon apprentissage ! » mais très vite elle ressent le besoin de s’installer à son compte « je ne sais pas pourquoi, j’ai eu le déclic, je savais que j’étais prête ».

Au hasard d’une discussion avec un ancien collègue de formation, elle apprend qu’une entreprise de taxi cherche un repreneur, elle sent que c’est l’occasion de saisir cette opportunité et quelques mois plus tard elle s’installe à son compte.

Passion & persévérance, les clés de la réussite

Virginie a dû se battre contre les lenteurs administratives de bien des institutions af in de regrouper tous les documents dont a besoin une cheffe d’entreprise pour s’installer en tant que chauffeuse de taxi.

Malgré les embûches, elle se montre tenace et ne baisse jamais les bras ! En mai 2019, elle s’installe enfin.

Elle commence à zéro ! Petit à petit, la clientèle est au rendez-vous. Suite à la parution d’un article dans la presse quotidienne, un chauffeur de taxi, qui exerce tout près de sa zone, la contacte et lui propose de lui donner les courses qu’il ne peut pas honorer.

Ce fut un sacré de coup de pouce « il m’a vraiment lancée ! Il m’a appelée tous les jours ».

Conducteur de taxi, accompagner ceux qui en ont besoin

Aujourd’hui, Virginie est plus qu’épanouie et ne donnerait sa place à personne, « je vis ça comme un rêve ! ».

Vraie passionnée de la route et ayant un sens du service bien à elle, elle fait de chaque course un moment agréable et sait tisser des liens très forts avec ses clients.

80 % de son activité est consacrée au transport d’enfants vers des établissements spécialisés « j’adore le fait d’amener des enfants, je revis quand je les vois dans ma voiture, je tente de leur apporter du positif ».

Ces petits clients ont une place unique dans le cœur de Virginie. Elle a même aménagé l’espace passager arrière en petite bibliothèque proposant des livres et autres activités aux enfants « on écoute de la musique, on raconte des blagues, on joue verbalement et pour moi c’est du bonheur ! ».

D’ailleurs, un enfant qu’elle transporte depuis son installation lui a dit « tu sais Virginie, je t’aime comme ma maman et quand j’entends ça je n’ai besoin de rien d’autre ! Mon métier c’est ma vocation je suis dans mon élément ».

Alors bien entendu, il y a aussi des contraintes comme « partir très tôt le matin pour des hospitalisations, ne pas manger le midi car pas le temps », mais Virginie conjugue vie de famille et conducteur de taxi à merveille et se sent pleinement épanouie comme ça.

Son mari l’a même rejointe dans l’aventure depuis quelques mois et tous les deux ont la même vision de leur métier : être utile aux autres. « Nous on travaille avec de l’humain. On accompagne les gens de A à Z, on fait leur papier en milieu hospitalier, on les attend en salle d’attente. On est pareil, on a la même vision et philosophie du travail. »

>> Pour en savoir plus sur ce métier, contactez votre CMA 16

Partager :