La reprise d’entreprise

Une véritable aventure humaine

Le 02/01/2020
par CMA de la Creuse
Portraits de deux entrepreneurs qui ont osé franchir le pas…
Partager :
La reprise d'entreprise

Reconversion professionnelle

Reprise de la boulangerie « La Mie de Bord » de Bord-Saint-Georges,  dernier commerce de la commune par Valériane DutheilReprise de la boulangerie « La Mie de Bord » de Bord-Saint-Georges, dernier commerce de la commune par Valériane Dutheil

Originaire du Nord, Valériane Dutheil arrive en Creuse en 2000. C’est lors d’une rencontre fortuite avec le cédant Gilles Hamida que son envie de devenir boulangère est venue à elle. « Ce n’est pas mon métier, je ne sais pas faire du pain mais il m’a répondu qu’il pouvait m’apprendre et c’est parti comme ça », nous explique Valériane avec le sourire. Après plusieurs rencontres, le projet de reprendre la boulangerie se dessina. Valériane réalise donc son apprentissage dans la boulangerie de Gilles Hamida. Après une année de formation intense en alternance entre le CFA Moulin Rabaud à Limoges et Bord-Saint-Georges, elle obtient avec succès son CAP boulangerie. Sa reconversion professionnelle s’étant révélée positive, Valériane concrétise en janvier dernier le projet de reprise de cet établissement. Aujourd’hui, Mme Dutheil propose les mêmes produits que le cédant, tout en développant sa propre gamme de pains spéciaux ainsi qu’un rayon épicerie. Face à l’accroissement de l’activité, elle vient d’embaucher une vendeuse à temps partiel, ce qui lui laissera plus de temps pour la production, et notamment pour la fabrication maison de viennoiseries, pour le plus grand plaisir des habitants de Bord-Saint-Georges.

Une reprise en interne

Reprise du garage de Soumans par son salarié, M. Ahmed El BaztaReprise du garage de Soumans par son salarié, M. Ahmed El Bazta

Ahmed El Bazta, père de famille de 52 ans, a repris le garage automobile carrosserie dépannage situé à Soumans dans lequel il était l’unique salarié. « J’ai toujours travaillé dans la mécanique et j’étais mécanicien carrossier dans l’entreprise de Bernard Laujin depuis 17 ans, donc c’était important pour moi de reprendre le garage », nous confie Ahmed. Lorsque son patron lui fait savoir qu’il souhaite faire valoir ses droits à la retraite, il voit en son ouvrier son successeur. En effet, Ahmed connaît parfaitement la clientèle de l’entreprise et réciproquement. Un véritable atout. Cette transmission a été envisagée depuis plusieurs années. Ainsi au fil du temps, M. El Bazta est devenu, l’unique productif de la structure. Il avait une large autonomie de travail et gérait régulièrement le garage seul. Pour s’armer davantage pour être chef d’entreprise, Ahmed passe son stage préalable à l’installation à la chambre de métiers et de l’artisanat afin de se former, notamment dans la gestion administrative et comptable de l’entreprise. Sa parfaite perception de l’entreprise lui a donc permis d’être tout de suite opérationnel, dès la reprise du garage et ainsi démarrer sa vie de chef d’entreprise sereinement.

Merci pour leurs témoignages riches d’enseignements !

Des questions sur la reprise/transmission ? Contactez notre conseillère, Sophie Auger au 05 55 51 27 28 ou s.auger@cma-gueret.fr

 

Partager :