Reprise d’entreprise

Un passage de ciseaux réussi

Le 27/06/2019
par CMA des Landes
Été 2018, Alexis Mauric souhaite s’installer. Il consulte les annonces de salons de coiffure à céder, diffusées par votre CMA, puis contacte le conseiller en reprise d’entreprise. Janvier 2019, il reprend le salon Maeva situé au Tuc d’Eauze à Dax, après un parcours de reprise d’entreprise de seulement quatre mois. Explications.
Partager :

Côté repreneur

En découvrant les annonces de salons à vendre, notre créateur a choisi d’étudier la reprise d’un salon en plein centre de Dax. En effet, la reprise d’une entreprise constitue une des meilleures chances de réussir son projet d’entreprise. Le repreneur acquiert un fonds de commerce, composé de trois types d’éléments distincts :

  • les éléments incorporels : la clientèle, le droit au bail, l’enseigne, la situation géographique, etc.
  • les éléments corporels : le mobilier, le matériel, l’outillage, etc.
  • les contrats de travail éventuels affectés à l’activité.

Le candidat à la reprise fait l’acquisition d’une entité économique propre, prête à fonctionner tout de suite.

Côté cédant

Le salon Maeva, tenu jusqu’alors par deux associées, avait lui aussi bénéficié du dispositif d’accompagnement par votre CMA. En premier lieu, il s’agit de demander un rendez-vous pour opérer un diagnostic de votre entreprise et ainsi analyser les différentes composantes de votre fonds de commerce. Pas moins de 17 éléments sont expertisés. S’ensuit l’évaluation financière du fonds de commerce qui tient compte des enjeux fiscaux. Cette valeur doit être la plus objective possible, de manière à servir de point de départ aux négociations. Le prix peut différer de la valeur : il résulte de l’offre et de la demande. Notre appui à la transmission reprise se résume ainsi en quatre actions distinctes :

  • diagnostiquer votre entreprise et rédiger un rapport de visite ;
  • valoriser le fonds de commerce avec une valeur haute et une valeur basse ;
  • diffuser la vente du fonds sur des sites spécialisés ;
  • mettre en relation cédant et repreneur grâce au réseau de partenaires Entreprendre dans les Landes.

Projet de développement

La reprise d’une entreprise peut aussi servir un projet de développement. Le repreneur se dote alors de nouvelles compétences, de nouveaux clients, de moyens techniques et humains supplémentaires.

Alexis est un exemple qui confirme que l’action transmission-reprise a ciblé une entreprise qui lui correspondait. Les cédantes ont trouvé leur repreneur, tout en continuant à exercer leur activité de coiffure.

Vous voilà informé sur un dispositif ayant prouvé son efficacité depuis 30 ans, en toute indépendance et confidentialité. Un projet de cession se prépare bien en amont.

>> Plus d’infos : Bruno Rouffiat - b.rouffiat@cma-40.fr - 05 58 05 81 65

133 entreprises landaises déjà diagnostiquées sont à acheter sur : www.cma-landes.frwww.transentreprise.comwww.bnoa.netwww.bpifrance.fr
Partager :