Portrait

SARL Dunouhaud : une scierie de service et de proximité à Chamberet

Le 11/02/2021
par CMA 19
La scierie a été créée en 1968 par Jean Dunouhaud. En 1983, son fils Didier Dunouhaud le rejoint dans l’entreprise après un CAP Menuiserie à Tulle. « J’aurais pu être menuisier, mais ce qui me plaisait, c’est la forêt, couper du bois et conduire des engins », nous a indiqué Didier. À son arrivée dans l’entreprise, celui-ci s’occupait de la partie exploitation forestière et du débardage.
Partager :

Retour sur l'histoire de l'entreprise 

En 1988, la famille est au complet avec l’arrivée du second fils Alain dans l’affaire familiale. Alain est arrivé dans l’entreprise après avoir passé un CAP Mécanique diéséliste, lui permettant de s’occuper de l’entretien des machines et des engins.

→ Jean, Didier et Alain Dunouhaud vont travailler en famille jusqu’en 1995 avant l’arrivée du premier salarié.

→ Après plus de trente années dans la scierie, Jean Dunouhaud a fait valoir ses droits à la retraite, en 2001 à l’âge de 64 ans.

À la suite du départ à la retraite du papa, une réorganisation est pensée dans l’entreprise. Didier reprend la partie scierie, Alain reste à l’entretien des machines-engins, mais aussi à l’approvisionnement et le transport de bois.

Le débardage est alors sous-traité. Au 1er janvier 2003, les frères Dunouhaud décident de créer une SARL, Didier en devient le gérant. Pour la partie exploitation forestière, Didier et Alain nous indiquent n'exploiter que des bois de la Région.

Ce sont 80 % des bois qui sont achetés sur pied. En effet, les vendeurs contactent la SARL, qui, après avoir estimé que le bois correspond à leurs besoins, l’achète et fait intervenir des sous-traitants pour l’exploitation.

Lors de l’achat de parcelle de bois, Didier Dunouhaud propose aux clients la possibilité de replanter : 

« Aujourd’hui, la priorité des vendeurs de parcelle de bois n’est pas de replanter », nous indique Didier, d’où la difficulté d’aller vers une exploitation raisonnée.

Une scierie qui investit

La scierie travaille avec plusieurs essences de bois : 

→ Le chêne pour les aménagements extérieurs (bois sous rail pour la SNCF, traverse paysagère, menuiserie ou encore charpente.) ;

→ le Douglas pour principalement de la charpente ; 

→ du mélèze pour les terrasses extérieures ;

→ divers résineux pour la fabrication de palettes et divers feuillus (châtaignier, hêtre, merisier, chêne rouge, etc.) pour de la menuiserie et le bois de chauffage.

La scierie a aussi une activité de négoce de produits, où elle est la seule sur le secteur. Pour répondre à des marchés plus importants, la scierie est adhérente au groupement OCBF (Organisation commerciale des bois français).

Ëtre présent sur les marchés 

À l’heure actuelle, le groupement a le plus gros potentiel de fabrication de bois sous rails et demeure un des fournisseurs les plus anciens de la SNCF.

Grâce à ce marché, la scierie Dunouhaud consacre quatre à cinq mois de travail essentiellement sur la fabrication de bois sous rails. Afin de rentrer dans le groupement, la scierie s’est certifiée PEFC (Programme de reconnaissance des certifications forestières), une ONG internationale qui promeut la protection et la gestion durable des forêts à travers le monde.

Créée en 1999 et présente dans près de 50 pays, cette certification est la première source de bois certifiée en France et dans le monde.

L’entreprise compte aujourd’hui cinq salariés, dont un à temps partiel. Didier travaille sur une aide de région avec Francine Peyraud, de la CMA Corrèze pour un investissement matériel pour l’achat d’une nouvelle machine pour la fabrication de bois de chauffage.

Cet investissement permettra une amélioration du poste de travail, moins de manutentions, une sécurité optimale et une production en adéquation avec la demande. Âgés de plus de 50 ans, les deux frères ont toujours l’ambition de faire évoluer l’établissement en espérant à leur tour transmettre un outil de travail compétitif.

Partager :