Témoignage

Portrait d’une chef d’entreprise passionnée et déterminée

Le 19/12/2019
par CMA Haute-Vienne
LA CERVA D’OC. Arter, dont l’expertise est reconnue en France, est l’un des plus anciens services de chambre de métiers spécialisé dans l’accompagnement des cédants et des repreneurs d’entreprises artisanales. Créé en 1985 par la chambre régionale de métiers et l'artisanat pour chacun des trois départements d’origine du Limousin, il est géré en Haute-Vienne depuis 30 ans par Annie Lecompte.
Partager :
La Cerva d'Oc

Après un DE d’infirmière et un DE de puéricultrice en 2003, Maud Pressigout commence sa carrière de puéricultrice au service d’oncologie pédiatrique du CHU de Limoges. En 2014, lors d’une visite familiale, elle a fait la connaissance de Guy Paraud, brasseur à Gorre, qui prépare sa retraite et cherche un repreneur qu’il est prêt à former. Cette même année, Maud est victime d’un accident d’équitation, qui l’emmène à s’interroger sur sa vie professionnelle, à laquelle elle décide d’apporter de grands changements. Elle repense alors à sa visite de la brasserie artisanale et à sa possible reprise. Maud revoit Guy, ils s’entendent, négocient et finissent par faire affaire début 2015. Débute alors pour Maud une période de six mois de formation au brassage de la bière, tout en poursuivant son emploi de puéricultrice.

La reprise est effective en juillet 2015. Cette année-là et la suivante, Maud remporte deux concours avec ses produits : la médaille d’argent lors du Marché bière, pain & fromage de Limoges en juin  2016, pour la création d’une bière d’été menthe citron, et la médaille d’or au concours World Beer Awards de Londres en septembre  2016, pour une bière ambrée.

La Cerva d’Oc continue d’innover  : nouvelles variétés et création d’une gelée de bière, en partenariat avec Les Mets Simples, utilisée en tartine, en condiment ou en pâtisserie.

Elle est presque en passe de doubler le chiffre d’affaires d’origine quand un énorme dégât dans l’atelier détruit production et équipements, et entraîne la fermeture de l’entreprise pendant huit mois.

Confrontée à ce nouveau problème d’ampleur en juin et juillet 2018, Maud fait face. Ne pouvant faire un nouvel emprunt, elle lance un financement participatif qui fonctionne bien et lui permet de relancer sa production et de reprendre son activité. Elle a aujourd’hui récupéré la plupart de ses clients privés, professionnels et administrations. Et elle a augmenté sa capacité productive de brassin, lui permettant de passer de 200 à 800 litres, pour répondre à une demande croissante.

La Cerva d’Oc - Gorre - Maud Pressigout
06 63 62 94 38 - maudpressigout@yahoo.fr
Brasserie Artisanale La Cerva d’Oc

 

Partager :