Enquête

L’impact Covid-19 sur les artisans charentais

Le 02/07/2021
par CMA 16
Pour étudier l’impact de la Covid-19 sur les entreprises artisanales de la région, la CMA de Nouvelle-Aquitaine a mené une enquête auprès de 6 112 professionnels*. En Charente**, 232 artisans ont répondu à cette enquête.
Partager :

61 % des artisans charentais ont déclaré avoir subi une baisse de chiffre d’affaires en 2020 par rapport à l’année précédente. 36 % d’entre eux annoncent une forte baisse supérieure à 50 %.

Des conséquences du couvre-feu très négatives

72 % des professionnels interrogés déclarent avoir subi une dégradation du chiffre d’affaires à la suite du couvre-feu de novembre dernier.

Questionnés sur les solutions mises en place pour limiter l’impact, ceux qui ont agi déclarent en majorité avoir développé la communication digitale et/ou modifié les amplitudes d’ouverture.

Les perspectives d’évolution du chiffre d’affaires en 2021

Si 47 % des entreprises charentaises n’envisagent pas une dégradation de leur chiffre d’affaires, un peu plus de la moitié sont pessimistes pour le 1er semestre 2021.

Leurs craintes sont principalement la baisse de la demande (75 %), le poids des charges qui se cumuleront avec l’arrêt des aides et les difficultés financières structurelles.

Le maintien des effectifs salariés est prioritaire en 2021

Soutenus par les dispositifs d’aides aux entreprises (notamment l’accès au chômage partiel), 87 % des dirigeants déclarent avoir pour objectif le maintien de leurs effectifs salariés sur 2021.

Seulement 11 % des dirigeants interrogés envisagent un non-renouvellement des contrats salariés ou des licenciements sur 2021.

Les artisans souhaitent se former

34 % des artisans charentais déclarent avoir un projet de formation en 2021. Sur le podium des thématiques (en dehors des formations techniques qui représentent 31 % des réponses), le commercial/la communication se hissent à la première place suivie par les thématiques numérique et réglementaire.

Des aides plébiscitées par les entreprises 

31 % des artisans charentais déclarent avoir bénéficié du Fonds de solidarité (FS) et 11 % ont fait appel au PGE.

Questionnés sur le recours à l’activité partielle, 50 % indiquent ne plus en avoir besoin. 29 % souhaitent son maintien jusqu’à la fin du 1er trimestre et 21 %, jusqu’à la fin du 3e trimestre.

La moitié des artisans interrogés (47 %) déclarent être satisfaits des aides en faveur des entreprises proposées.

>> 76 % des artisans charentais déclarent être satisfaits des informations communiquées par la CMA sur les mesures de soutien aux entreprises. La première attente des entreprises est un accompagnement stratégique global pour faire face à la crise, la deuxième concerne la formation, la troisième le développement commercial et les formalités administratives.

* Enquête de conjoncture (Covid-19) menée au 1er trimestre 2021 par la CMAR Nouvelle- Aquitaine. Modalité de collecte des réponses par mail auprès d’une population de 66 625 entreprises (taux de réponse de 9 %). ** Les répondants charentais Répartition des secteurs d’activité des répondants : 45 % services, 30 % bâtiment, 18 % production, 7 % alimentaire. Au niveau de la structure juridique des entreprises 83 % sont des entreprises individuelles et 11 % des sociétés. Enfin, concernant les stades de développement des entreprises interrogées : 51 % moins de trois ans, 28 % en phase de développement (4 à 10 ans) et 22 % en phase de maturité plus de dix ans d’ancienneté).

Partager :