Transmission

Les enjeux pour la vie & l’emploi en Lot-et-Garonne

Le 02/01/2021
par CMA 47
Dans les dix prochaines années en France, plus de 600 000 entreprises seront cédées. Dans le Lot-et-Garonne, 68 entreprises artisanales ont changé de main en 2019 et près d’un tiers des entrepreneurs ont plus de 55 ans. Regard de Philippe Serres, directeur des agences du département de la Banque Populaire Occitane.
Partager :

Quels sont les enjeux d’une transmission réussie ?

→ Transmettre une entreprise se prépare plusieurs mois, voire plusieurs années à l’avance.

Il est nécessaire pour le cédant d’analyser objectivement les forces et les faiblesses de son entreprise. Il est indispensable de se faire accompagner par des experts, du service économique de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat ou experts-comptables extérieurs, afin d’établir un diagnostic fiable et non affectif. 

Si dans un passé récent, on pouvait le faire sur la base d’une année de chiffre d’affaires, aujourd’hui ce n’est plus suffisant.

D’autres critères sont à intégrer, le contexte économique, le marché de l’entre- prise, sa rentabilité ainsi que la personnalité du cédant... Pour évaluer la valeur d’une entreprise, il est important de distinguer la valeur de son prix

La valeur résulte de critères matériels (machines, bâtiments, immobilier...) ou immatériels (brevets, fichier clients, marque, logiciel...).

Le prix répond aux critères de l’offre et de la demande. Pour le repreneur, se lancer dans l’entreprenariat est une décision qui peut avoir des impacts conséquents sur sa vie professionnelle et familiale. Il doit donc déterminer son projet idéal (secteur d’activité, chiffre d’affaires, effectif, organisation...) afin de bien cibler sa recherche.

Comment trouver le bon candidat, la bonne entreprise ?

→ Trouver un cédant ou un repreneur peut se faire de différentes manières. Le premier cercle se trouve dans l’entourage familial ou professionnel : un salarié peut être un bon candidat ou des salariés dans le cadre d’une Scop (société coopérative), un confrère dans le cadre d’un objectif de croissance...

Deuxième cercle : actionner son ou ses réseaux, le bouche-à-oreille (le banquier peut avoir ce rôle), et enfin s’informer dans les revues, sites spécialisés ou sur des forums organisés par les chambres consulaires.

Nous participons régulièrement à ce type d’animation. 43 conseillers professionnels sont dédiés aux professionnels dans le département du Lot-et-Garonne. Ils sont vos interlocuteurs de proximité. Ils connaissent bien le territoire et le marché.

Comment la Banque Populaire Occitane se situe-t-elle sur le marché de l’artisanat, quels sont ses outils pour accompagner la transmission reprise ?

→ La Banque Populaire a accompagné l’an dernier 10 000 projets professionnels pour 1,3 milliard d’euros dont 68,7 millions d’euros en Lot-et-Garonne.

Historiquement banque des entrepreneurs, elle s’appuie sur le réseau des Socama, premier réseau de cautionnement mutuel artisanal, créé par des artisans pour garantir le financement des entreprises que ce soit en création, développement ou transmission reprise.

Les dossiers sont présentés à des comités d’engagement départementaux composés d’experts métiers et de représentants de la banque.

S’appuyant sur le réseau des Banques Populaires, la Socama a développé une offre spécifique accompagnée par le Fonds européen d’investissement (FEI), qui permet notamment au porteur de projet de financer la reprise d’une entreprise en limitant sa caution personnelle.

La Banque Populaire a déployé un réseau de banquiers privés pour accompagner les cédants dans la gestion de leurs avoirs issus de la cession de leur activité. Les cessions-transmissions constituent un enjeu majeur pour la pérennité du tissu économique régional.

La Banque Populaire Occitane combine expertise et proximité pour soutenir les projets et les ambitions des entrepreneurs de son territoire.

Partager :