Vue d'ensemble

L’artisanat néo-aquitain début 2022

Le 19/05/2022
par CMA NA
À l’occasion de son point presse de février dernier, le président Gérard Gomez a présenté une photographie de l’artisanat néo-aquitain. Nous vous en présentons les principales caractéristiques.
Partager :

Une forte dynamique entrepreneuriale

On observe en effet une augmentation de 8 % du nombre d’entreprises par rapport à l’année précédente. Elles sont en effet 179.000 en ce début d’année contre 165.000 un an plus tôt. 25.000 créations d’entreprises artisanales ont été enregistrées en 2021.

C’est 15 % de plus qu’en 2019, « du jamais vu » selon le président de la CMA Nouvelle- Aquitaine, et c’est toujours le statut de la microentreprise qui domine avec 79 % des créations d’entreprises. Il était de 71 % en 2019.

En nombre d’entreprises, les services dépassent le bâtiment

La grande nouveauté cette année, c’est le secteur des services qui arrive en tête avec 36,85 %, suivi de près par le secteur du bâtiment qui représente 36,57 % des entreprises. La production est en 3e place (14,7 %), l’alimentation ferme la marche avec 10,74 %.

Un dirigeant sur quatre a plus de 55 ans

Si l’âge moyen des artisans est aujourd’hui de 46,3 ans, plus d’un quart d’entre eux sont âgés de 55 ans et plus. Des tensions sur les transmissions sont à prévoir, ce qui pose la question de la transmission des savoir-faire et du maintien des activités dans certains secteurs ruraux.

Les entreprises continuent de former

C’est une autre bonne nouvelle, malgré la crise, les arti- sans n’ont pas décéléré dans leur ambition de former la jeunesse. Après plusieurs années de croissance à 5 %, nous avons connu une augmentation de 9 % en 2021. Ils sont 12 726 apprenants à se former dans les dix centres de formation de la CMA Nouvelle-Aquitaine.

Un succès dont Gérard Gomez précise les raisons : « Les aides à l’apprentissage qui ont indéniablement permis d’obtenir ces bons résultats, mais nous avons aussi beaucoup investi dans la communication digitale auprès des jeunes. »

Aider les entreprises à s’adapter à ce nouveau monde est essentiel

Gérard Gomez a conclu en traçant des perspectives pour son mandat : « L’accompagnement des 180.000 entreprises artisanales de Nouvelle-Aquitaine pour les aider à s’adapter à ce nouveau monde est essentiel :

  • Transition écologique ;
  • Adaptation au numérique ;
  • Aide à l’export ;
  • Promotion des savoir-faire et du consommer local ;
  • Transmission ;
  • Recrutement de main-d’œuvre qualifiée ..

... Les défis qui attendent les entreprises artisanales sont nombreux. Le projet de mandature que nous sommes en train d’élaborer avec mes collègues élus devra permettre de contribuer à répondre à ces enjeux. »

Partager :