entretien

La transmission-reprise d’entreprise en Charente-Maritime

Le 14/10/2019
par CMA de la Charente-Maritime
En Charente-Maritime à peine 10  % des créations d’entreprise sont issues d’une reprise. «  La transmission d’une entreprise est un vrai sujet de préoccupation que le dirigeant doit anticiper  », comme l’explique Patrick Lautret, chargé de développement économique à la CMA 17.
Partager :

LMA  : quels sont les freins à la transmission d’entreprise ?

Nous le constatons, il y a un manque d’anticipation dans la préparation à la reprise. Le chef d’entreprise attend souvent d’être très proche de la retraite pour étudier son projet de cession. De plus, la confidentialité voulue par le dirigeant fait qu’il tarde à communiquer son projet de cession. La taille de l’entreprise peut aussi être un frein. Majoritairement, ce sont de très petites entreprises (moins de cinq salariés) et il est plus difficile de transmettre une TPE qu’une PME car le rôle et la personnalité du dirigeant s’avèrent déterminants dans le fonctionnement de l’entreprise. Enfin, de nombreuses entreprises ont un outil de travail vieillissant avec des problématiques de mises aux normes des locaux ou du matériel qui nécessitent parfois des investissements trop importants pour les futurs repreneurs.

LMA : par quels moyens la CMA lève-t-elle ces freins ?

Dans un premier temps, nous réalisons un diagnostic de l’entreprise à céder comprenant un diagnostic humain et technique, et un positionnement de l’entreprise sur son marché. Nous analysons les documents comptables et utilisons plusieurs méthodes d’évaluation pour proposer au cédant une fourchette de valorisation. Nous nous occupons de la diffusion de son annonce pour la vente sur le site www.transentreprise.com, puis nous mettons en relation les cédants et les repreneurs potentiels. Pour une bonne préparation à la transmission de son entreprise, je conseille au dirigeant de commencer à y réfléchir au minimum cinq ans avant la cession.

Informez-vous à la CMA

Deux petits-déjeuners gratuits sont organisés en novembre :

Jonzac : le lundi 25 novembre à 8 h 30 - Maison de l’économie et de l’énergie « la Meslerie » 17500 Jonzac 

La  Rochelle : le vendredi 29 novembre à 8 h 30 - CMA 17
107 Avenue Michel Crépeau 17000 La  Rochelle 
Infos et inscriptions auprès de Patrick Lautret  :
06 33 13 18 88 - p.lautret@cm-larochelle.fr 

Témoignage : Éric Moulin, gérant de la Maison Moulin à Fouras

 

Éric Moulin a repris en février  2019 la boulangerie tenue pendant plus de 30 ans par la famille Conrad. Jean-Jacques, le cédant, a souhaité prendre sa retraite et donc vendre l’entreprise familiale. Originaire d’Angers, Éric Moulin et son épouse sont tous deux tombés amoureux de Fouras .

Éric Moulin

« Nous voulions reprendre une affaire et nous avons rencontré les époux Conrad. Deux autres candidats étaient aussi sur les rangs. Le feeling avec les cédants est très bien passé. La transaction a duré un an. Ce n’était pas facile pour Monsieur Conrad de laisser cette institution familiale. Aujourd’hui, ils sont des clients fidèles, sur qui je peux compter en cas de pépin. Les salariés de l’ancienne boulangerie ont continué l’aventure avec nous. Je suis en contact avec Sophie Gauvreau à la chambre des métiers, car j’ai le projet de faire des travaux dans le second magasin, situé rue de la Halle à Fouras. Pour une reprise d’entreprise réussie, la relation avec le cédant est primordiale, il faut être sur la même longueur d’onde ! Je pense aussi qu’avant de se lancer il faut contacter les services de la chambre des métiers pour obtenir des conseils sur la transmission d’entreprise. Je suivrai ce conseil lorsque je prendrai ma retraite. Même si j’ai 60 ans, je n’y pense pas encore ! »

 

Partager :