Entrevue

Entretien avec Claude Yonnet

Le 17/10/2021
par CMA 47
La Chambre de Métiers et de l’Artisanat vous conseille et vous accompagne dans la transmission et la reprise d’une entreprise artisanale en toute objectivité et en tenant compte de vos capacités financières et humaines.
Partager :

Quel est le rôle de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat dans la transmission-reprise ?

Claude Yonnet : Le réseau des CMA accompagne les artisans de l’installation jusqu’à la cessation d’activité.

Transmettre son entreprise c’est faire perdurer son savoir faire sur le territoire et permettre à un nouvel artisan de rependre une entreprise pérenne.

Le pôle développement des entreprises et des territoires a pour vocation d’accompagner les chefs d’entreprise afin que cette transition soit bénéfique pour l’entreprise et pour le repreneur.

Comment se déroule un projet de transmission-reprise ?

C.Y : En général, le premier contact se fait par les chefs d’entreprise qui souhaitent des informations sur les possibilités de transmission et de vente de leur activité.

Ensuite un processus d’expertise est mis en place pour les accompagner dans cette transition.

Plusieurs prestations gratuites sont proposées :

un diagnostic global de la situation afin d’évaluer le montant financier de cette opération (le prix de vente, les bénéfices, etc.) ;

des pistes d’amélioration pour faciliter la vente comme le mode de diffusion de l’annonce de vente de l’entreprise, par le biais d’annonces nationales sur le site www.transentreprise.com ou par le biais d’annonces locales ;

une communication pour informer les potentiels repreneurs qui sollicitent la CMA. Chaque année, plus de 1 000 artisans sont consultés lors de réunions d’information ;

des conseils individuels et une collaboration avec des partenaires (Urssaf, cabinets comptables, banques, etc.).

Il faut savoir que la vente et la reprise d’une entreprise sont des processus assez longs entre la prise de décision et l’acte de vente.

Il ne faut pas hésiter à anticiper son projet auprès de la Chambre de Métiers et de l'Artisanat. Une fois la vente effectuée, un travail peut être mené avec l’artisan pour qu’il puisse prévoir sa vie d’après sans activité.

Combien d’entreprises vous ont sollicité ?

C.Y : Tous les ans plus d’une centaine d’entreprises sont accompagnées dans le Lot-et-Garonne.

La crise sanitaire a favorisé la transmission d’entreprises, depuis un an, un réel engouement pour les rachats d’entreprise a été observé.

Beaucoup d’artisans hors département ou région investissent dans notre territoire. Ce regain se caractérise par un environnement serein, durable et viable qui attire les investissements économiques.

En particulier pour les entreprises du bâtiment où la demande n’a jamais été aussi forte. À ce jour, 90 % des entreprises transmises sont encore en activité cinq ans plus tard.

Partager :