CMA de la Vienne

Assemblée générale du 25 novembre 2019

Le 02/01/2020
par CMA de la Vienne
Partager :
Assemblée générale

Lors de la dernière assemblée générale de la CMA, la présidente Desroses a présenté et fait voter le programme de rénovation énergétique du bâtiment du siège social, pour un montant total de 1,5 million d’euros. Ces travaux permettront d’améliorer les conditions de travail des collaborateurs et la qualité de l’accueil des artisans, dont la présidente a rappelé qu’il s’agissait bien de leur maison. Elle a également indiqué que le Campus des métiers de Saint-Benoît allait connaître près de deux ans de travaux avec la restructuration du pôle alimentaire, financés par le conseil régional.

L’assemblée générale a également été l’occasion d’aborder les grandes réformes auxquelles la CMA s’apprête à faire face avec la loi sur la Liberté de choisir son avenir professionnel. C’est toute la CMA qui devient ainsi un centre de formation destiné à accueillir tout type de public, qu’il s’agisse de la formation initiale des jeunes ou celle des adultes en reconversion. La modularisation des parcours de formation et les formations sur mesure constituent deux axes forts de cette transformation sur laquelle les équipes administratives et pédagogiques travaillent d’arrache-pied. À terme, la CMA fonctionnera sur le principe d’un centre de profit et aura, comme interlocuteur, les opérateurs de compétences (OPCO), qui financeront les formations. Ce tournant marquera l’entrée de la CMA dans un environnement ouvert à la concurrence.

Autre changement à venir, l’abandon, en 2023, de la gestion du répertoire des métiers, ce dernier faisant l’objet d’une fusion avec les autres registres et d’une dématérialisation. La présidente a rappelé que la CMA tenait à maintenir coûte que coûte un service de proximité avec un accueil physique et des conseils de qualité.

Continuer de promouvoir l’artisanat

La CMA poursuit sa stratégie de diversification, avec la mise en place du dispositif « CMA Liberté », un abonnement à un bouquet de services permettant à l’artisan qui y souscrit d’accéder à de multiples prestations de conseil, d’expertise ou de formation à des tarifs avantageux. Ce service sera présenté dans le prochain numéro.

Cette année, l’agenda de la CMA a été riche en événements de promotion de l’artisanat, avec le Trophée des quartiers, qui récompense les initiatives entrepreneuriales menées sur les quartiers prioritaires de la politique de la ville, ou encore le prix Villes et villages de la reprise, opération destinée à récompenser les territoires qui œuvrent au maintien de leur tissu économique de proximité. On peut citer également la deuxième soirée des Tops de l’artisanat, en novembre à Châtellerault, ainsi que le grand succès du tout premier Salon de l’apprentissage et de l’emploi en mars. 

Dans une perspective très proche de mutualisation des services au niveau régional, la CMA de la Vienne considère que le département demeure l’échelon de la proximité et que son rôle est d’apporter de la valeur ajoutée aux artisans de son territoire.

Partager :